Inquisitor Heresie.com


Charles Fort (1874-1932)

 
Charles Hoy Fort devant un super jeu d'échecs de son invention.

Par les damnés, j'entends les exclus. Mais par les exclus j'entends aussi ceux, qui un jour, excluront a leur tour. Car l'état communément et absurdement nommé existence est un rythme d'enfer et de paradis. Car les damnés ne le resteront pas, car le salut précède la perdition, car nos maudits déguenillés seront un jour des anges mielleux qui, bien plus tard encore, repartiront à l'endroit même d'ou ils étaient venus.

Charles Fort
Cliquez pour une image complète

D'étranges disparitions, des cataclysmes inexplicables, des roues lumineuses dans la mer, lunes bleues, soleil verts, averses de sang tel est l'univers de Charles fort. Il passa sa vie a recueillir multitude d'articles de journaux du monde entier, portant une visière verte, assis autour d'un bureau à cylindre, il découpait les articles mentionnant des faits étranges ou inexplicables. Il réunit 25 000 articles, rangés dans des boites à carton, des faits sitôt mentionnés, sitôt classés, sitôt retombés dans l'oubli et exclus par la science.

Il appelait cela son " Sanatorium des coïncidences exagérées", né à Albany le 9 aout 1874, il mourut à New York le 3 mai 1932. Il fut sans conteste l'inspirateur de H P Lovecraft, on y retrouvera les signes d'une science impuissante devant l'espace infini, theme que l'on peut d'ailleurs retrouver dans les oeuvres du maître de Providence. New York 1919, la parution de ce bien étrange livre provoquera une petite révolution dans le monde littéraire et intellectuel.

Une des monstruosités de la littérature, Edmond pearson.

Un rameau d'or pour les cinglés, J.T Winterish.

L'apôtre de l'exception, Ben Hecht.

Lire Charles Fort, c'est chevaucher une comète, Maynard shipley.

Il y'a dans cette oeuvre les germes d'au moins 6 sciences nouvelles, John.W.campbell.

La plus grande figure littéraire depuis Edgar Poe, Théodore Dreiser.

Il ne s'interessa jamais à l'au delà, pour lui ce n'etait que spéculations metaphysiques, une tentative de penser l'impensable. Pour lui Dieu n'etait qu'un super idiot bravant des cométes et bafouillant des tremblements de terre, la croyance en Dieu ou en Einstein est affaire de mode disait-il.

Cliquez pour une image complète

    Bibliographie :


  • 1955 : Le livre des Damnés chez Deux Rives.
  • 1923 : Terres nouvelles
  • 1931: lo!
  • 1932 : talents insolites ( parution posthume )
heresie.com

© Heresie.com