(22 mai 2002) - Evénement culturel à Londres: exposition de cadavres humains


L'exposition, déjà vue par des millions de personnes dans le monde, montre des corps écorchés, figés dans la pose du joueur d'échec, du nageur ou du cavalier par les soins du Pr von Hagens, selon un procédé révolutionnaire de son invention: la plastination. Des muscles aux nerfs en passant par tous les organes, tout est montré grâce à quelque 200 squelettes disséqués et à une vingtaine de cadavres "plastinés". Le ministère de la Santé a étudié si l'exposition n'était pas en infraction avec la loi sur l'anatomie de 1984 et a conclu que cette loi ne concernait pas la méthode de la plastination. La plastination, inventée en 1977, consiste à substituer à l'eau et aux graisses des tissus du silicone, de l'époxy ou du polyester. Ainsi traités, les cadavres conservent leur aspect naturel, "secs et sans odeurs". Depuis 1995, l'exposition a déjà été vue par des millions de personnes en Allemagne, en Belgique, en Suisse et au Japon, où partout elle a fait scandale. Toutefois, le Pr von Hagens a déclaré à l'AFP que "dans aucun autre pays en Europe le sujet n'était lié à autant de tension émotionnelle". Ses détracteurs ont reproché à l'exposition son insensibilité, à la suite de l'émotion provoquée par la découverte qu'un hôpital de Liverpool retirait des organes sur des cadavres d'enfants, sans la permission de leurs parents qui l'ont découvert des années plus tard. A la lumière de ce scandale, la décision des pouvoirs publics britanniques d'autoriser l'exposition est "particulièrement courageuse", a estimé M. von Hagens, qui espère que l'exposition, qui durera six mois, attirera plus d'un million de visiteurs. 25 cadavres sont exposés : un joueur courbé sur un échiquier, son crâne ouvert dévoilant son cerveau, un cavalier à cheval tenant un fouet dans une main, son cerveau dans l'autre. Catalogue macabre ou leçon d'anatomie, l'exposition montre aussi de nombreuses parties isolées du corps humain, cerveau, poumons malades... "Je veux donner de la vie à l'anatomie, je rend les morts vivants à nouveau. Cette exposition est un lieu où les vivants et les morts se mélangent", a expliqué Pr Von Hagens, cité par le Guardian.








© Heresie.com