Flux Heresie Flux RSS - Heresie.com

Introduction Flash Cliquez...

Derniers Articles

 Inquisitor - Heresie.com



En vertu d'un pacte dont l'origine se perd dans les brumes du passé le démon s'est fait chair avec les hommes, rien ne le distingue du fauve lorsque sa cupidité, sa vengeance ou ses croyances entrent en jeu. C'est ainsi que l'horrible mécanisme dans toute son horreur peut alors commencer, son émotion dévorante devant alors trouver l'apaisement dans le suprême désir de sanctions. Les pouvoirs jugent insupportable l'existence d'individus ou de groupements qui échappent à leur entreprise, ils exigent une adhésion entière et apparaissent alors comme des menaces.

Un appel perpétuel à la haine et à la mort résonne dans les cachots de notre histoire, tel un accouplement sanguinaire l'homme a exercé les plus terribles supplices sur ces congénères. Il n'existe point de partie du corps sur laquelle l'humain n'ait exercé sa verve malicieuse, les premières victimes de ces supplices furent les guerriers, déserteurs, espions et pillards qui s'unirent dans le maelström de la décapitation et de l'ensevelissement.

Dans ce fleuve de larmes qu'est l'histoire de l'humanité, chaque peuple a ajouté sa pierre à l'édifice commun de l'épouvante. Redouté et haï, le bourreau allait devenir l'indispensable instrument de l'ordre. Une parodie de justice alliée à la toute puissance de l'Eglise reprirent à leur compte cette inversion profanatoire de la pitié et c'est par cet amour commun qu'ils enfantèrent les pires turpitudes autour du pilori et de sa soeur la roue.

L'Histoire nous montre l'âme humaine dans ses tragiques égarements et dans ses défaillances; elle marque l'époque de son effondrement dans le réveil des instincts sanguinaires, après des périodes d'accalmie et de grandeur. Des vallées profondes, des montagnes échevelées, des plaines grasses, il sourd un hurlement de douleur. C'est un appel gigantesque, une plainte désespérée, un cri suprême de pitié. La Torture est une reine et son règne néfaste étreint, telle une griffe impitoyable, la pauvre humanité.

Il est bon de noter que la pratique des supplices les plus raffinés se sont développés chez les civilisations les plus évoluées, la France et la Chine se disputant longtemps le premier rang, les peuples ayant demontré une fois de plus qu'ils n'ont comme les métaux de brillant que les surfaces...

Saltykowa

 

Darya Saltykova, la comtesse sanglante Russe

Darya Nikolayevna Saltykova, surnommée Saltychikha Saltykov (1730-1801) était une riche propriétaire russe. A ce jour, la "Saltychikha" est connue pour être une criminelle aussi sophistiquée que sadique.


En savoir plus ... >>
Elisandre

La Dissection des Âmes, Elisandre

10,08 x 17,48 cm. 96 p. 9,15€

Anthropologue de l'âme, Elisandre nous plonge au cœur des tourments les plus obscurs avec ces sept nouvelles pour un voyage au pays de la nécrophilie, de la folie, du cannibalisme et de la sorcellerie.


Commande Amazon >>
Cantharide

Suicide Club Et Autres Curiosites, Francis Thievicz

15,24 x 22,86 cm. 140 p. 9,85€

Brièvement un individu hideux, auquel je conseille de porter un masque de cire plutôt que présenter son abject visage au monde, m’expliqua qu’il préparait un recueil de récits étranges et grotesques. Il avait besoin d’une préface et m’avait tiré de mon ultime sommeil pour que je l’écrive. Je refusai bien entendu mais il me menaça de maints tourments que je n’ose coucher sur le papier...


Commande Amazon >>
Cantharide

Odes à l'ogresse Elisabeth Bathory

10,08 x 17,48 cm. 73 p. 7,61€

Deux textes dédiés à la Comtesse sanguinaire par le chantre de la douleur Leopold von Sacher-Masoch et le libertin Hugues Rebell.

Commande Amazon >>
Cantharide

Etude sur la cantharide vésicatoire

10,08 x 17,48 cm. 58 p. 6,53€

Une étude complète et inédite à ce jour sur la Cantharide, cette dernière était largement utilisée comme aphrodisiaque depuis que le maréchal de Richelieu, arrière-petit-fils du cardinal du même nom et brillant ami de Voltaire en avait lancé la mode, il s’en délectait tant qu’il fit fabriquer en France les "bonbons à la Richelieu". Ce cher de Sade fut d'ailleurs embastillé pour ce motif car l'une de ces demoiselles faillit en mourir lors d'une soirée très spéciale chez le marquis.

Commande Amazon >>
En savoir plus

Rennes-le-Château, le puzzle Luciferien

15,24 x 22,86 cm. 65 p. 10,17€

Elisandre, Passionnée de mystères et de faits étranges nous révéle les arcanes de cette passionnante énigme.

Commande Amazon >>
En savoir plus

La sagesse de l'Assassin
Dr Sarah Nemann-Cohen

15,24 x 22,86 cm. 65 p. 8,13€

Issue des archives de la fille du Dr Nemman-Cohen, Heresie.com propose La sagesse de l'Assassin, premier volume de la Collection Vésanies. Un livre rude, dur, cruel, à ne pas mettre entre toutes les mains.

"Un recueil qui regroupe des poèmes extraits de correspondances avec un tueur en série et les dessins de l’une de ses victimes."

Commande Amazon >>
En savoir plus

Le Livre de la Mort
recueil de nouvelles d'Édouard Ganche

Editeur : La Cléf d'Argent

11 x 17,5 cm. 278 p. 13 euros

Rarement un livre aussi érudit en la matière aura rassemblé autant de précisions sur l'éffroyable et l'épouvantable de notre propre devenir. Un ouvrage indispensable sur le sujet que je vous recommande vivement.

En savoir plus >>
En savoir plus

Le Premier Sang
de Sire Cédric

Editions : Le Pré aux Clercs

Sire Cédric, tel un maestro, pratique dans le Premier sang une puissante sorcellerie évocatoire qui vous fera connaître de nouveaux frissons.

Commander Ici
En savoir plus

Les vanités et autres curiosités
de Francis Thievicz

15,24 x 22,86 cm. 149 p. 9,50€

« J’ai besoin du pire, du plus exécrable des rapports du Club de curiosités. De ce qui est impubliable et abominable, de ce qui défie la raison et la morale! Des cadavres ou au moins de morbides moribonds, des monstruosités, de l’immoral… »
Commande Amazon >>
En savoir plus

Entretien avec Alda Teodorani

Je suis née lectrice avant d’être écrivain. Enfant, j’aimais beaucoup lire Edgar Allan Poe, qui fut un peu mon modèle, même si mon oeuvre s’est détachée de la sienne. ...
En savoir plus >>
En savoir plus

Entretien avec Sire Cédric

Un auteur qu'Heresie.com affectionne tout particulièrement

Dès que je m’installe devant mon clavier, les mots viennent, s’enchaînent, s’appellent. Le plus dur, à vrai dire, a toujours été de m’arrêter de travailler. C’est pour cela que j’ai besoin d’un cadre isolé. Je peux commencer à écrire ...
En savoir plus >>
En savoir plus

Entretien autour de Claude Seignolle avec Eric Poindron

Editeur, écrivain, critique littéraire. Directeur de la collection Curiosa et Caetera aux éditions Castor Astral

Cher Eric, Je crois que j’ai rencontré Claude pour la première fois lorsque j’étais adolescent dans la bibliothèque d’une école religieuse. Comme l’école ne m’intéressait guère, les bibliothèques étaient de véritables refuges et les livres des petites lucarnes vers l’extérieur. Et quand on découvre Claude Seignolle, l’écrivain fantastique et rare, on ne peut pas en sortir indemne...
En savoir plus >>
En savoir plus

Le jeu de l'ombre

Sire Cédric

La vie d'un musicien surdoué bascule dans le cauchemar après un accident de voiture. Un pont maléfique, un animal étrange, des crimes horribles et l'ombre d'un tueur quasi surnaturelle... Plusieurs pistes sont proposées pour expliquer le carnage qui se déroule, de multiples suspects, de nombreuses atrocités, le tout dans une ambiance soutenue. Une fois de plus, Sire Cédric, par sa plume, sait alterner avec soin Thriller et Fantastique, la recette Sirecédrienne marche une fois de plus à merveille.
Commander le nouveau Sire Cédric >>
En savoir plus

Rencontre en pays tératologique

Rencontre avec l'inquiétant Francis Thievicz

Extraits :

J’avais reçu une laconique missive que j’ai depuis perdue mais qui se tournait à peu près ainsi : « Il me serait agréable de vous rencontrer. Du 37 dépend votre venue. » Suivi d’une adresse et accompagné d‘une photographie manifestement ancienne. ...
En savoir plus >>
En savoir plus

JE TUE DONC JE SUIS

Ecrits et dessins de serial killers

Par Nicolas Castelaux

Prix 30 €

Extraits :

Depuis plusieurs années, un nombre croissant de fictions occidentales se focalisent sur la figure archétypale du serial killer. Incarnation du mal abs ...
En savoir plus >>
En savoir plus

RICHARD RAMIREZ

Le fils du diable

Par Nicolas Castelaux

Prix 34 €

Extraits :

L’été 1985 restera dans les mémoires de millions de Californiens comme étant l’été du « Traqueur de la Nuit ».
En savoir plus >>

- Histoire véridique

Histoire véridique d'Hélène Gillet - Dijon XVIIè siècle - celle-ci fut condamnée pour infanticide

« Entre les trois et quatre heures après midi, elle fut menée au Morimont assistée de deux jésuites et de deux capucins. Le bourreau qui s’était communié le matin dans la prison, tremble, s’excuse au peuple sur une fièvre qui le tenait depuis trois mois, le prie de lui pardonner où il manquerait son devoir.

Cependant qu’on exhortait la patiente à souffrir constamment la mort, il donne toute les marques d’une grande inquiétude, il chancelle, il se tord le bras, il les élève au ciel avec les yeux, il se met à genoux, se relève, puis se jette à terre, demande pardon à la patiente, puis la bénédiction aux prêtres qui l’assistaient.

« Enfin le bourreau, après avoir souhaité d’être à la place de la condamnée, qui tendait le col pour recevoir le coup, il hausse le coutelas ; il se fait une huée du peuple ; les jésuites et les capucins criaient : Jésus, Maria. La patiente se doute du coup, porte les mains à son bandeau, découvre le coutelas, frissonne, puis se remet en même assiette qu’auparavant. Le bourreau, qui n’entendait pas son métier, lui pensant trancher le col, porte le coup dans l’épaule gauche : la patiente tombe sur le côté droit : le bourreau quitte son épée, se présente au peuple, et demande à mourir.

Le peuple s’émeut, les pierres volent de tous côtés, la femme du bourreau, qui assistait son mari en cette exécution releva la patiente, qui en même temps marcha d’elle-même vers le poteau, se remit à genoux et tendit de rechef le col. Le bourreau éperdu, reprend le coutelas des mains de sa femme, et décharge un coup sur la tête de la patiente, glissant au col, dans lequel il entra du travers du doigt, duquel coup, elle serait tombée, ce qui augmenta la colère du peuple plus fort qu’auparavant. Le bourreau se sauve en la chapelle qui est au bas de l’échafaud, les jésuites après , puis les capucins.

La femme du bourreau demeure seule auprès de la patiente, qui était tombée sur le coutelas, duquel assurément, elle se serait servi si elle l’eut vu : elle prit la corde avec laquelle la patiente avait été menée et la lui mit au col. La patiente se défend et jette sa main sur la corde ; cette femme lui donne des coups de pied dans l’estomac et sur les mains, et la secoue cinq ou six fois pour l’étrangler : puis, se sentant frappée à coups de pierres, elle tire ce corps demi mort, la corde au col, la tête devant à bas de la montée de l’échafaud.

Comme elle fut au-dessous, proche des degrés qui sont de pierre, elle prend les ciseaux qu’elle avait apportés pour couper les cheveux à la condamnée. Avec ces ciseaux, qui étaient longs de deux pieds, elle lui veut couper la gorge ; comme elle n’en peut venir à bout, elle les lui ficha en divers endroits ». Tome onzième du Mercure de France Paris, 1629 (Tiré d'Infernalia et autres contes de Charles Nodier)

- Thierry Maugenest - Manuscrit MS408 - Voynich.

Un empereur du Saint-Empire envoyant ses meilleurs espions écumer l’Europe à la recherche d’un manuscrit codé, et qui verse 600 ducats d’or à un inconnu pour s’en porter acquéreur. Au début du XXe siècle, un collectionneur de livres rares qui redécouvre dans les caves d’une bibliothèque proche du Vatican ce mystérieux manuscrit médiéval et le ramène secrètement aux Etats-Unis. Le chef du contre-espionnage américain, à dix jours du débarquement en Normandie, qui convoque une assemblée afin de déchiffrer l’écriture cryptée de ces mêmes pages de parchemin. En pleine guerre froide, des officiers de la NSA travaillant sur le décodage de ce manuscrit. Un philosophe du XIIIe siècle, jeté au cachot par les légats du pape pour avoir révélé de singulières vérités...

Pendant un an Thierry Maugenest, auteur de Venise.net et de La poudre des rois, a partagé son temps entre les forum Internet et les fonds anciens des bibliothèques. Derrière son roman il y a ces milliers d’hommes et de femmes, qui, au cours des siècles, ont travaillé et travaillent encore au décryptage de ce manuscrit médiéval détenu aujourd’hui par la bibliothèque de l’université de Yale. Un romancier, selon le mot d’Alexandre Dumas, trompe volontiers l’Histoire lorsqu’il s’agit de lui faire de beaux enfants. Voici pourquoi il engage ses lecteurs à visiter les sites Internet. Ils se confondront ainsi avec les personnages de son roman qui naviguent sur ces mêmes pages, et ils se demanderont très vite avec lui : Fiction ou réalité ?

Le manuscrit Voynich

Thierry Maugenest - Manuscrit MS408 - Voynich :

collection « Piccolo »
192 pages - 12 x 18 cm - Broché
isbn 2-86746-462-1 – Prix public : 8 €

- La Bible du Diable : Le Codex Gigas.

Pour la première fois depuis 1648, quand elle a été prise par les troupes suédoises comme butin de guerre, la Bible dite "du diable", créé en Bohême au XIIIe siècle, reviendra à Prague, le temps d'une exposition à la Bibliothèque nationale.

La bibliothèque nationale tchèque, le Clementinum, expose actuellement le Codex Gigas, "un livre énorme que l'on appelle aussi la 'Bible du diable'", rapporte Holger Kreitling. "160 peaux d'ânes, dit-on, auraient été nécessaires pour la fabrication des 312 feuillets, soit 624 pages".

Un poids de 75 kg, une taille de presque 1 mètre sur 50 centimètres, 624 pages, la couverture de bois - voilà la Bible du diable qui, en dépit de son nom, n'est pas un ouvrage occulte. De son nom latin Codex gigas, la bible a vu le jour au début du 13e siècle, au couvent des bénédictins à Podlazice, en Bohême centrale. Selon la légende, elle a été faite à la main par un seul moine, en une seule nuit. Condamné à être emmuré vif pour un péché, le moine a proposé de créer l'ouvrage pour l'expier. Il a promis de terminer le travail en une seule nuit, mais lorsqu'il a vu qu'il ne le réussirait pas, il a sollicité l'aide du diable. Par reconnaissance, il a glissé un portrait du diable dans le manuscrit, d'où son surnom. Créé sur parchemin et richement enluminée, la bible du diable est le plus grand manuscrit du monde. Zdenek Uhlir, historien et spécialiste en matière de manuscrits médiévaux de la Bibliothèque nationale de Prague :

« Le Codex gigas inclut notamment la Bible, l'Ancien et le Nouveau Testament, ensuite la transcription de la chronique de Cosmas rédigée au XIIe siècle, le Necrologium du monastère de Podlazice, le manuel de confession, on peut dire que c'est toute une bibliothèque et non pas un seul livre. »

C'est le plus gros livre du Moyen Age. "L'exposition de la Bible du diable à Prague est un événement historique. Car le livre est une prise de guerre. Depuis la fin de la Guerre de Trente ans - 1618-1648 - , il était à Stockholm, les troupes suédoises l'ayant dérobé à Prague en 1648.

La Bible du diable a longtemps obsédé l'empereur hasbourgeois Rodolphe II, et elle faisait partie du fameux cabinet de curiosités, installé dans le château de Prague. L'Empereur avait réuni une quantité considérable de trésors étranges ou de grande valeur. À sa mort en 1612, son héritage a été dispersé.

Plus tard, les Suédois ont expédié les oeuvres restantes, encore nombreuses, en Suède. Voilà 17 ans, le président tchèque Vaclav Havel a demandé l'autorisation d'exposer

La bible du diable

- Le Crachoir du Solitaire, Nihil Messtavic.

Nous ne saurons sans doute jamais qui prit la peine de couvrir ces milliers de pages jaunies d'une fine écriture subtilement déformée par l'angoisse et l'amertume. Son intérêt personnel le portait aussi bien vers la philosophie, la littérature, que vers le dessin et la poésie. Le contenu de la malle me l'a prouvé. C'est tout ce que nous savons de lui. C'est tout ce que nous saurons jamais, fort probablement. Des mois que j'ai passés à transcrire, avec l'aide précieuse d'amis traducteurs, les milliers de pages contenues dans la malle de Nihil Messtavic, je garde l'arrière-goût doux-amer d'une gorgée d'arsenic, la brûlure glacée et voluptueuse d'une lame de rasoir trempée dans l'huile de vitriol. Son désespoir est sans retour, sa funeste attirance pour le néant, illimitée. C'est à la découverte de cette pensée hors norme -- hors le monde -- que je vous convie ici, en commençant sciemment par les plus exigeants des écrits de Messtavic, ses aphorismes et pensées. (Vedma Nàdasty, extrait des Notes introductives).

Extrait:

Rien ne va bien, jamais, tout est toujours en attente sur la grande route du pire.
Lorsque je suis seul, il en reste un de trop!
Le sens de la vie c'est de sonder la mort avant que d'y plonger.
Lorsque la Terre a voulu se suicider, elle a demandé à Dieu de transformer le singe en homme. Une mort lente et douloureuse assurée.
Rien n'est vrai, tout est faux. Sauf la mort.

Collection NoKhThys #1.
ISBN 978-2-908254-55-6 - 9 Euros. Le commander sur le site de : La clef d'argent

La bible du diable

- Le bureau des rêves perdus - Editions de l'Antre 2009

Petit ou grand nous sommes convaincus qu’il cache des trésors de livres dont nous ne lirons jamais la moindre ligne. Et pourtant, ces livres ont été publiés un jour, il y a une décennie, un siècle, une éternité. Voilà bien le reflet de notre démarche et de la passion qui nous anime, nous les bibliophiles, les hystérico-obsessionels de l’édition originale, du numéro qui manque pour compléter notre collection. Ce livre est épuisé. Et oui, il en faut du temps pour retrouver ce livre oublié, perdu dans les méandres du temps, dont le faible tirage agrandit notre désarroi de ne jamais lire ce texte dont nous connaissons l’existence?! des kilomètres de rayonnages de bouquins, de manuscrits, d’illustrés, de journaux, revues, etc. chez les bouquinistes, vide-greniers, marchés aux livres…

A noter l'une des dernières interview de Francis Lacassin que nous avions faite lors d'un bon restaurant à Nice, la réédition d'un texte quasi-introuvable de Marc Agapit sous le nom d'Ange Arbos, des textes assez rares sur les étranges aventures de Claude Seignolle et un avant gout des aventures du détective milliardaire de Gustave Le Rouge Todd Marvel.

Publié par les Editions de l'Antre au prix de 9 euros (Hors frais postaux), n'hésitez pas à me contacter si vous désirez un exemplaire.

- Venise déterre le cadavre de son premier vampire du XVIe siècle

Selon un groupe de chercheurs italiens, le corps découvert dans une fosse commune, lequel daterait du XVIe siècle, serait celui d'un authentique vampire déclaré comme tel par les habitants l'île de Lazzaretto Nuovo, proche de Venise.

Ainsi, pour l'anthropologue Matteo Borrini, universitaire à Florence, il s'agit là d'un rituel funéraire de type exorcisme, montrant que non seulement le mythe était présent et connu, mais surtout que l'on avait déjà suffisamment de 'connaissances' sur le sujet pour disposer de moyens pour les affronter. Bien sûr cette preuve est une grande première dans l'histoire vampirique attestant de la croyance et de son influence sur les hommes.

Dans la fosse, de nombreux corps de personnes jetées là lors de l'épidémie de 1576 ont également été retrouvés. En outre, le portrait du vampire médiéval le présenterait comme un dévoreur de linceul, et la présence de la brique dans la bouche de ce qui est le cadavre d'une femme d'une soixantaine d'années serait alors le fait d'un fossoyeur ou d'un prêtre prudent, estime le chercheur italien.

Le linceul comme repas du vampire s'explique pourtant scientifiquement fort bien : placé dans la bouche, il est progressivement décomposé par les bactéries présentes et qui se multiplient lors de la décomposition du corps. Nous serions donc bien loin de la légende instaurée par Bram Stoker, en 1897 et ses multiples reconstitutions hollywoodiennes... (AFP 17/03/2009)

- Hommage à Bunman alias Stéphane Le Saint (20/04/2009)

Toutes mes pensées vont vers toi mon cher Stéphane, repose en paix. Tu vas manquer à notre équipe niçoise. Toutes mes condoléances Flo et surtout bon courage.

Stéphane Le Saint Alias Bunman

- Les photos Post Mortem

Encore une fois nous touchons un sujet délicat à aborder dans une société qui ne cesse de clamer qu'elle va vers l'avant au détriment de la beauté et de la sensibilité, qui elles se perdent à jamais... Cliquez pour visiter notre article et notre galerie sur le sujet.

- De fièvre et de sang de SIRE CEDRIC

Sire Cédric est de retour avec un roman au rythme soutenu où tortures et meurtres s'accouplent pour notre plus grand plaisir. Folklore, investigations, rites sataniques sont une nouvelle fois au rendez-vous pour une enquête policière passionnante et électrisante.

Un thriller dont l'étreinte glaciale vous marquera pour un bon moment. Sire Cédric a une nouvelle fois pactisé avec les forces démoniaques. Rendons-lui hommage pour avoir fait renaître une grande figure du sadisme.

Editions le pré aux clercs - 18 € - ISBN : 9782842283735

Commandez le directement sur le site de Sire Cédric et obtenir ainsi une dédicace

Bibliographie démoniaque

  • Le musée des supplices de Roland Villeneuve ; (Edition Azur)
  • L'inquisition de Pierre Dominique
  • Les Evangiles du Diable par Claude Seignolle ; Editions Bouquins
  • Erzsébet Bathory, la comtesse sanglante Mercure de France ; 1962
  • Le dictionnaire Infernal, 1863 par Collin de Plancy ; (Version abrégée chez 10/18)
  • Manuel de l'Inquisition de Bernard Gui ; (non disponible)
  • Des fonctions du bourreau de l'antiquité à nos jours de Mounition J
  • Malleus Maleficarum par Henry Institoris et Jacques Sprenger. Éditions Jérôme Millon
  • Abrégé du Manuel des Inquisiteurs par l'Abbé Morellet. Éditions Jérôme Millon
  • Dissertation sur les revenants en corps etc. par Dom Augustin Calmet Éditions Jérôme Millon
  • Les sorciers du carroi de marlou. Éditions Jérôme Millon
  • Histoire de l'Inquisition au Moyen-Age par Henri-Charles LEA. Éditions Jérôme Millon
  • Traité des instruments du martyr et des divers modes de supplice employés par les païens contre les chrétiens de 1591 par Antonio Gallonio. Éditions Jérôme Millon
  • - Articles de presseTout développer

    Pour toute question, contactez-nous: Contactez nous. | © 1998-2014 Heresie.com - Version 2.0 |

    Heresie.fr | Bathory.fr | Miskatonic.fr | Les filles de l'enfer | Elisandre.com