Les nouvelles érotiques
(Sexie, Des Filles et des hommes, Inquiètantes adolescentes)


Sexie m'attend sur le quai. Il serait temps que je vous la présente : elle n'est ni grande, ni grosse, ni maigre. En toute objectivité, je ne vais pas l'affadir, la banaliser en vous disant qu'elle ressemble en mieux à telle star trois dimensions. Non... car elle est tellement mieux. Il vous sera donc agréable d'apprendre, afin de vous aider à forger son image, qu'elle est «comme ça» - et je lève mon pouce et je me retiens de siffler en manière d'admiration car je suis bien élevé.



  London, 1958 ; 158 pages
(Pseudonyme : Starcante)
Hong-Kong, 1958 ; 196 pages
(Pseudonyme : Starcante)
  Venise, 1959 ; 415 pages
(Pseudonyme : Starcante)
Paris, Jérôme Martineau, 1970 ; 280 pages
(Pseudonyme : Starcante)
  Paris, jérôme Martineau, 1970 ; 217 pages
(Pseudonyme : Jean-Robert Dumoulin)
  Montréal, Publications avant-gardistes, 1970 ; 250 pages
(Pseudonyme : Starcante)
  Paris, Le Grand livre du mois, 1984 ; 254 pages
(Pseudonyme : Claude S.)
  Paris, Zulma, Champs érotiques, 1998 ; 373 pages
(Pseudonyme : Starcante)
  Eloge de la nymphomanie, Editions France Loisirs, 2002
Pour la première fois sous son propre nom.
  Editions Cercle Poche, 2002