L’église de R.L.C

Cette petite église est dédiée à Marie-Madeleine, selon les écrits, c’est cette même jeune femme que Jésus exorcisa, il fit sortir de son corps sept démons. Selon la légende, elle arriva en barque aux Saintes Maries de la mer, de là, elle se retira dans une grotte de la Sainte Baume.

Certaines théories voient en elle l’épouse de Jésus-Christ. Saunière axa la décoration de l’église sur sa symbolique, elle y est évoquée cinq fois.

L’imagerie classique la représente le plus souvent dans une grotte, où elle prie devant une croix, à ses pieds sont posés une tête de mort et un livre ouvert.

TERRIBILIS EST LOCUS ISTE est la phrase qui se dévoile au visiteur dès qu’il se tient sous le porche de l’église, « Ce lieu est terrible », ces quelques mots furent très controversés, peut-être est-ce dû aussi à l’ensemble impressionnant qui attire directement le regard dès les premiers pas dans l’église, l’ensemble formant le bénitier, et dont on voit en premier lieu le diable grimaçant sous l’_expression de la foi, personnifiée par quatre anges décomposant le signe de la croix, une inscription est gravée à leur pied : « Par ce signe tu le vaincras ». Comme dans toute église, un chemin de croix en 14 stations est accroché aux murs, certains détails peuvent retenir l’attention du visiteur, on y a vu des symboles ayant rapport à la franc-maçonnerie.

Le confessionnal quant à lui, possède une particularité, sur son fronton, on peut distinguer une représentation de Jésus agenouillé sortant un agneau des broussailles, l’animal possède une tête humaine aux oreilles pointues, et des cornes de diable se dressent sur son crâne, la patte tenue par Jésus est en fait un bras humain.

Une autre particularité de l’église de Rennes-le-Château est le phénomène lumineux dont elle est l’objet chaque année, par le choix des vitraux et d’un jeu de lumière, apparaît chaque 17 janvier, un rayon lumineux qui avance lentement et mets en évidence des pommes bleues.

A cette date, de nombreux visiteurs se pressent dans l’église afin de constater le phénomène. Une autre particularité de l’église, est le doublement de Jésus enfant, l’un est tenu par Joseph, l’autre par Marie soit que l’on ait voulu représenter la voie exotérique par Joseph et la voie ésotérique par Marie, soit à la façon cathare, un Jésus réel et un Jésus mystique.


Index | L'Abbé Sauniere | Le Diable | Principaux personnages | L'Eglise de R.L.C | Les hypothèses | News | Forum