Inquisitor Heresie.com


L'amour dans la mort, le cas de nécrophilie du Dr Tänzler



Dr Tänzler

Le Comte Carl Tänzler von Cosel, comme il aimait se faire appeler (Carl Tänzler), naquit le 8 février 1877 à Dresde, en Allemagne. Personnage étrange, il prétendait avoir eu à plusieurs reprises des visions de son ancêtre, la Comtesse Anna Constantia von Cosel, qui lui prédit entre-autre, qu'une beauté exotique au cheveux noirs serait la femme de sa vie. A l’âge de 49 ans, il abandonne femme et enfants pour émigrer aux Etats-Unis et s’installe en Floride.

Ayant obtenu un poste de radiologue dans un hôpital de la marine à Key West, il fait la connaissance d’une patiente cubaine nommée Maria Elena Milagro de Hoyos, il eut dès lors la certitude que la prédiction de son ancêtre se réalisait. La jeune femme de 21 ans était atteinte de tuberculose, une maladie qui avait déjà décimé une grande partie de sa famille. Pendant des mois, Tanzler s'évertua à la sauver, n’hésitant pas à tester sur elle des méthodes thérapeutiques de son invention. Il lui déclara également sa flamme, tout en la couvrant de cadeaux, mais rien n’indique que ses sentiments aient jamais été réciproques.





Maria Elena Milagro de Hoyos


Malgré les efforts de Tänzler, Maria Elena succomba de sa maladie le 25 octobre 1931. Le docteur paya ses funérailles et lui fit construire un mausolée au cimetière de Key West, il vint ensuite se recueillir chaque nuit, souvent, on pouvait entendre Tänzler chanter à sa bien-aimée sa chanson espagnole favorite. Le docteur affirmait qu'il dialoguait avec l'esprit de Maria Elena et que celle-ci lui demandait fréquemment de la sortir de sa tombe.....ce qu’il exauça un soir d’avril 1933.

Alors que sa bien-aimée était inhumée depuis deux ans, il emporta le cadavre décomposé chez lui, et tel le docteur Frankenstein, il se lança dans une impensable entreprise de "résurrection", attachant les os avec des cordes de piano et des cintres, remplaçant la peau putréfiée par du tissu imbibé de cire et de plâtre, remplissant l’abdomen de chiffons. Il fabriqua également une perruque à partir de cheveux que la Mère de Maria Elena lui avait remis après l’enterrement, et il combla les orbites creuses avec des yeux de verre. Enfin, il recouvrit l’ensemble de parfum et de produits chimiques pour masquer l’odeur et ralentir les effets de la décomposition.





Pendant 7 ans, Carl Tanzler allait vivre avec le cadavre grossièrement reconstitué de Maria Elena de Hoyos couché dans son lit, passant ses nuits à lui parler d'amour. Selon les déclarations de deux médecins qui analysèrent le corps ultérieurement, Tanzler avait placé un tube en papier au niveau du vagin, favorisant ainsi les relations sexuelles post-mortem. Un jour de 1940, Florinda, la sœur de Maria Elena se rendit chez Tanzler pour vérifier les rumeurs macabres qui circulaient à ce propos, apparemment des voisins avaient remarqués que le docteur couchait auprès de sa défunte bien-aimée. Lorsqu’elle vit le sinistre "mannequin" habillé avec les vêtements de sa sœur, elle alerta aussitôt les autorités et Tanzler fut arrêté.





L’affaire connut un retentissement national et bizarrement, l’opinion publique fit preuve d’une certaine compassion envers le docteur, qui était perçu comme une sorte de romantique excentrique. Après une audience préliminaire devant le tribunal de Key West, Tanzler fut finalement relâché, car les charges de profanation retenues à son encontre tombaient sous le coup de la prescription.

Après avoir été exposé publiquement dans un salon funéraire, le corps de Maria Elena fut enterré dans un endroit secret, afin d'éviter de nouvelles manipulations. Lors de cette veillée très particulière, près de 6800 personnes se bousculèrent pour voir l’abomination dont la presse avait tant parlé. En 1947, Tänzler déménage à Pasco County en Floride où il écrivit une autobiographie dans laquelle il relatait son histoire.

La solitude l'accabla, il ne pouvait se passer de son "amante" ; à l’aide d’un masque mortuaire, il confectionna une “poupée” grandeur nature à l’effigie de Maria Elena, qui lui tînt compagnie jusqu'au jour de sa mort le 3 juillet 1952.





Fin mystérieuse pour ce nécrophile romantique, alors que son corps fut découvert gisant sur le sol de sa maison trois semaines après son décès, il a été raconté que Tänzler a été trouvé dans les bras de l'effigie reconstituée.

La notice nécrologique dément quant à elle cette version :" His obituary reported that he died on the floor behind one of his organs. The obituary recounted: "a metal cylinder on a shelf above a table in it wrapped in silken cloth and a robe was a waxen image".(Un cylindre métallique sur une étagère au-dessus d'une table enveloppé dans un tissu soyeux et une robe était une image en cire)





heresie.com

© Heresie.com